ĐĐ TEP Historique 

Brod na Savi (depuis 1934 Slavonski Brod) bénéficie d’un emplacement idéal au carrefour de la route entre Zagreb et Belgrade, ainsi que Sarajevo, au sud de la rivière Save. Après l’annexion de la Bosnie-Herzégovine par l’Autriche-Hongrie en 1878, quand les Austro-Hongrois ont franchi la rivière à Brod na Savi pour se diriger vers Sarajevo, la construction de la ligne de chemin de fer a commencé cette même année, reliant les territoires nouvellement acquis au reste de la monarchie. Dès l’année suivante, Brod na Savi et Bosanski Brod ont été reliés par une ligne de chemin de fer via un pont ferroviaire temporaire, et les deux villes sont devenues d’importants nœuds ferroviaires qui ont contribué au développement du commerce dans cette région et ont attiré des ouvriers de toutes les régions du pays. Précisément 40 ans plus tard, cet impact puissant de la ligne ferroviaire a incité à la construction de l’usine de wagons et de machines. En 1918 et 1919, le matériel roulant des chemins de fer nationaux était dans un tel état de délabrement que les demandes de révision permettaient d’envisager le plein emploi des grandes capacités de l’usine.

La croissance importante de Slavonski Brod en tant que centre de transport et de commerce entre l’est et l’ouest, le sud et le nord de notre pays, et la construction de la première usine de wagons et de ponts – aujourd’hui Đuro Đaković – ont entraîné un développement économique soudain

1921

La société Đuro Đaković TEP constituait une partie du Groupe Đuro Đaković, société fondée le 17 février 1921 sous le nom de « LA PREMIÈRE USINE YOUGOSLAVE DE WAGONS, MACHINERIE ET PONTS » à Brod na Savi (depuis 1934 Slavonski Brod). La municipalité lui avait cédé un terrain de 100 acres et, en contrepartie, l’usine lui fournissait de l’énergie électrique.

Centrale électrique de 1500 CV munie d’une cheminée de 65 m (la plus haute de l’ancienne Yougoslavie)

1922.

L’usine entamait ses activités de production (révision des wagons).

1923

L’usine assurait l’emploi de 1200 ouvriers.

1926

La première locomotive à vapeur « Sava » a été construite dans cette usine en 1926 pour les lignes ferroviaires à voie étroite. On peut dire que l’année de la production de la première locomotive à vapeur a marqué le début de la production de chaudières à vapeur.

1929

Conception et livraison de la première chaudière pour le client « Water Co-partnership Direction » à Velika Kikinda

1933

Plusieurs unités de chaudières de différents types et tailles ont été développées. La capacité de ces unités de chaudière s’élevait à 20 tonnes/heure, ce qui, pour notre région, représentait à l’époque un immense succès. À l’époque, c’était la seule usine de chaudières de la région.

1934

Brod na Savi prend le nom de Slavonski Brod.

1936.

À cette époque, la production de chaudières se composait des types suivants : chaudières stationnaires à grille rigide, chaudières pour locomotives, chaudières sectionnelles à grille mécanique (surface), chaudière LaMont à grille mécanique (surface). La production de telles unités complètes de production de vapeur dans l’usine témoigne du haut niveau technique de l’expertise professionnelle du personnel : artisans, techniciens et ingénieurs.

Marteau de forgeage pneumatique

1941

L’usine a temporairement interrompu sa production en raison d’importants dégâts matériels dus à un bombardement intensif.

Empreintes de bombardements aériens dans le site de l’usine.

1945

Après la Seconde Guerre mondiale, Slavonski Brod a subi de terribles bombardements et était l’une des villes les plus dévastées du pays, avec 80 % d’habitations et de logements détruits. Il a fallu déployer d’importants efforts de reconstruction et de rénovation sur le site de l’usine. La ville avait une importance stratégique considérable car elle constituait la principale ligne de retraite pour toutes les troupes allemandes de l’est et du sud de la péninsule balkanique. Le 19 janvier 1945, les bombardiers alliés ont largué 7000 bombes et ont complètement ravagé les deux villes sur la rivière Save.

1946

Reconstruction de l’usine. 1.330 travailleurs employés.

1947

L’usine adopte le nom de ĐURO ĐAKOVIĆ Industries de locomotives, de machinerie et de ponts, Slavonski Brod, et développe ses activités opérationnelles dans le cadre du premier plan quinquennal yougoslave, de 1947 à 1951. A débuté alors la construction de grandes unités de chaudières de conception moderne, ainsi que les installations complètes de la centrale électrique.

1952

Signature d’un contrat de coopération commerciale et technique avec la célèbre société Babcock & Wilcox dans le domaine de l’ingénierie, de la production et du montage de centrales électriques. L’usine emploie 2 500 ouvriers et employés.

1955

Dans la période précitée, l’usine produisait des chaudières pour les fabriques, des mines et des aciéries pour différents types de combustibles, plusieurs chaudières à mazout, des chaudières marines à gaz de combustion auxiliaire. Différents types de chaudières à tubes d’angle et de chaudières d’utilisation étaient également fabriqués. En 1955, la Société pour les Techniques de Soudage a été fondée au sein de l’ensemble Đuro Đaković. Les soudeurs de ĐĐ deviennent de loin les meilleurs soudeurs de l’ancien pays.

Chaudière à vapeur marine

1961.

La société adopte le nom de Đuro Đaković Industrie de véhicules ferroviaires, plantes industrielles et énergétiques, et construction en acier Slavonski Brod. La fin des années 50 a été une période importante pour le développement de la production de chaudières, si bien que de 1958 à 1968, un nombre considérable de chaudières de tous types, de 1 à 400 tonnes de vapeur par heure, ont été livrées (chaudières à vapeur verticales, chaudières à tubes coudés, chaudières à vapeur marines, chaudières à bloc de vapeur, etc.)

Chaudière à bloc de vapeur

1962

Le Centre d’études à temps partiel de Slavonski Brod, organisé par l’école technique supérieure de Zagreb, a été fondé. Les premiers ingénieurs en génie mécanique ont été promus en 1964, et les premiers ingénieurs diplômés en génie mécanique en 1966. Un an plus tard, le programme d’études à temps partiel de la Faculté de génie mécanique et naval a été établi à Slavonski Brod. Cette institution est aujourd’hui la Faculté d’ingénierie mécanique de Slavonski Brod.

1963

On peut dire que dans les années 1960, tout le réseau « Đuro Đaković » a cessé d’uniquement faire office d’usine de rafistolage, de réparation et de révision, et a entrepris ses activités de livraison de wagons, locomotives, rames automotrices, tramways, chaudières, colonnes, ponts et autres installations similaires.

1964

La société Đuro Đaković comptait 4520 employés. Dans ces années-là, Đuro Đaković étoffe son programme de production à l’industrie pétrolière et pétrochimique. Au sein de l’ancien État, ĐĐ contribue à 12 % de la production totale des chaudières. Un puissant tremblement de terre frappe Slavonski Brod le 13 avril 1963, détruisant environ 7000 bâtiments et endommageant gravement les installations de l’usine.

13.04.1964 Slavonski Brod pogađa snažan potres koji je porušio preko 2.000 kuća, oštetio oko 7.000 objekata, te su i tvorničke zgrade značajno oštećene.

Sucrerie de Bitola

1965

Centrale thermique de Makassar, Indonésie

1969

Đuro Đaković a acquis le statut de plus grand fabricant de chaudières Steambloc au monde. Sa contribution au nombre total de chaudières produites dans l’ancien État était de 25 %. Đuro Đaković comptait 5 575 travailleurs. Une coopération avec la société suisse Sulzer sur la centrale thermique Plomin I, d’une puissance de 120 MW a été mise en place.

Chaudières Steambloc destinées au marché cubain

1970

Coopération avec la société Wanson (Belgique) sur le programme de chaudières Waporax et Thermopac.

1973

La période de 1971 à 1975 a été marquée par un développement intensif et une pleine consolidation des cadres techniques de « ĐĐ ». Pour les besoins de la chaudronnerie de Šoštanj IV et Plomin I, la reconstruction de l’atelier de fabrication de tuyaux a été réalisée par l’acquisition de nouvelles machines disposées dans la « ligne de production industrielle ». En termes de soudage, cela signifiait une nouvelle machine pour le soudage des parois des membranes, de nouvelles machines pour la préparation des bords de soudage, le reconditionnement et l’audit des machines pour le soudage automatique par étincelles résistant à l’électricité, de nombreux audits…

CE Plomin I, capacité 120 MW

1976

Collaboration avec la société Babcock Power Plant NEKA Iran capacité 4×400 MW, et la centrale électrique Šoštanj (Slovénie) capacité 330 MW par licence Sulzer. Đuro Đaković a est subdivisé en 36 sociétés indépendantes. On peut dire que cette année a été la genèse de ce qui est aujourd’hui ĐĐ TEP.

CE Šoštanj Slovénie 330 MW

1980

Ouverture du bâtiment rénové de l’ancien gymnase, aujourd’hui Faculté de génie mécanique située sur la place Ivana Brlić Mažuranić.

1981

Le bâtiment de l’atelier de production d’équipements lourds « ĐĐ » a été reconnu comme fabricant de biens capitaux dans le monde. La construction de la centrale nucléaire de Krško est lancée et de nouvelles normes sont introduites dans le travail des experts de ĐĐ.

Échangeur de chaleur pour la centrale nucléaire de Krško

1982

Conception et montage de chaudières pour la Chinese Petroleum Corporation en Chine, le département de l’électricité de Sharjah aux Émirats arabes unis, La Kadicha Tripoli au Liban.

1986

Les diverses unités de Đuro Đaković emploient au total 16.339 travailleurs, dont 1024 ont un niveau d’études secondaires, 37 sont titulaires d’une maîtrise en sciences et 9 d’un doctorat en sciences. Il s’agit du nombre le plus élevé d’employés depuis la fondation de l’usine.

1992

Dans la guerre de 1991-1995, de par son importance stratégique, la ville de Slavonski Brod se retrouve à nouveau plongée dans le chaos de la guerre. Le pont sur la rivière Save est détruit pour la troisième fois au cours des 50 dernières années. Toutes les structures de Đuro Đaković poursuivent leurs activités malgré les importants dégâts matériels subis dans la zone de production. Les ouvriers se rendent chaque jour à leur travail sous les tirs de fusils et de grenades de mortier.

Attaque aérienne sur le pont

1996

La dissolution de l’ancien État ayant réduit la part du marché national sur lequel ĐĐ développait ses activités, le management de ĐĐ s’est fixé comme objectif de s’implanter sur les marchés étrangers en concluant des partenariats internationaux. Dans le cadre du processus de privatisation, la société autrichienne AE Energietechnik GmbH acquiert 51 % des parts. La restructuration de l’entreprise et le transfert des données de gestion ainsi que l’orientation sur l’ingénierie et la production de chaudières industrielles débutent.

1997

ĐĐ TEP participe à la construction de EL-TO Zagreb. L’année précédente, un transfert de 2 agrégats de turbines à gaz EGT PG 5371 PA 2×26 MW avec des équipements auxiliaires de l’emplacement Dujmovača (Split) et l’achèvement vers l’emplacement PTE Zagreb a été conclu. Il s’agit de l’un des premiers contrats EPC dans le cadre duquel ĐĐ TEP a réalisé les travaux de conception, de livraison, de génie civil, de transport et de montage.

1999

La CE de Plomin II, 210 MW – centrale de générateur de vapeur finalisée selon la certification Sulzer. Le groupe allemand Babcock reprend AE Energietechnik GmbH, ainsi que la société ĐĐ TEP dans le cadre du groupement, laquelle est intégrée au groupe Babcock Borsig Power – Austrian Energy.

CE de Plomin II, 210 MW – centrale de générateur de vapeur finalisée selon la certification Sulzer (Consortium : Fournisseur AE&E, Siemens, ĐĐ TEP).

2000

AE Energietechnik GmbH, soit Babcock, reprend 100% des parts de ĐĐ TEP-a, qui devient membre du groupe Babcock Borsig Power dont le siège est établi à Oberhausen.

Soudage des parois de la membrane

2002

Suite à l’annonce de la banqueroute de l’allemand Babcock, l’autrichien A-TEC Industries AG reprend AE Energietechnik GmbH, de sorte que ĐĐ TEP se retrouve à nouveau au sein d’AE-a et en propriété autrichienne. Les dirigeants changent à nouveau le nom et la forme de la société en Austrian Energy & Environment AG & Co KG (AE&E), tandis que ĐĐ TEP se transforme en société à responsabilité limitée, Ltd. ou en d.o.o. croate.

Transport des pièces de fonte et des canaux d’évacuation des gaz de combustion

2006

Chaudière à tubes d’eau à combustion mixte 1×116 MWt pour EL-TO Zagreb, construction d’une centrale de cogénération, 100 MWe/80 MWt pour TE-TO Zagreb, projets de chaudières à déchets en Autriche, Allemagne, Belgique et Pays-Bas.

2007

AE&E AG & Co KG devient AE&E Group GmbH. Projets de construction et de montage de chaudières d’incinération de déchets en France, en Allemagne, en Autriche, en Suisse et au Canada.

Neurath, la plus grande centrale électrique d’Allemagne

2010

En raison d’une croissance excessive, d’investissements trop importants et d’autres grands projets mal gérés, A-TEC Industries AG a été contrainte d’engager une procédure d’insolvabilité. Le même sort a été réservé à AE&E à la fin de l’année. En dépit de la nouvelle situation et de la récession sur le marché, ĐĐ TEP poursuit ses activités commerciales.

Modules à membranes pour passage horizontal

2011

Le groupe Andritz de Graz reprend AE&E mais uniquement ses filiales autrichiennes. Les entreprises d’autres pays qui étaient membres du groupe AE&E ont été vendues à des investisseurs japonais, sud-coréens, russes et allemands. L’un des plus grands fabricants russes de chaudières, JSC EM Alliance ou EnergoMaschinostroitelny, acquiert les actions de ĐĐ TEP.

Port à la mer Baltique en attente du chargement du transport vers la Finlande

2012

Russian Power Machines (Silovye Mashiny, en abrégé Silmash) de Saint-Pétersbourg, l’une des 10 plus grandes sociétés énergétiques du monde par la quantité d’équipements intégrés, reprend l’EM Alliance, au sein de laquelle ĐĐ TEP opère.

Murs à membranes

2013

Fabrication et montage de pièces sous pression de chaudières équipant les plus grandes usines d’incinération de déchets en Finlande, au Danemark, en Grande-Bretagne et en Irlande. Construction de la première centrale de cogénération sur biomasse, Slavonia DI.

Soulèvement des parois de la membrane sur le site

2015

Mise en service de la première cogénération Slavonia DI à Slavonski Brod (5MWe+8MWt). Trois nouvelles centrales de cogénération sous contrat, pour le marché intérieur à Glina, Virovitica, Đakovo.

2016

Les locaux de ĐĐ TEP à Slavonski Brod ont été lourdement endommagés par un incendie. Le deuxième étage du bâtiment a pris feu et le toit s’est effondré. En raison des dommages irréparables, un nouveau bâtiment commercial et administratif a été construit. Cet événement malheureux n’a pas exercé la moindre influence sur la poursuite des activités de l’entreprise. Les employés ont été relogés dans d’autres locaux disponibles.

Cogénération de biomasse bois à Đakovo (3,6 MWe, 8 MWt)

2018

En raison de l’embargo à l’égard des entreprises russes, ĐĐ TEP, en tant que membre de Russian Power Machines, doit faire face à de nouveaux défis. En conséquence, Halcyon Atlas Limited devient propriétaire à 100 % de ĐĐ TEP-a. La direction de ĐĐ TEP emménage dans le nouvel immeuble à usage administratif.

Nouveau bâtiment pour les bureaux de la société

Slavonski Brod accueille son citoyen, le joueur de football Mario Mandžukić, après la finale du championnat du monde de football en Russie.

Cogénération de biomasse ligneuse à Slatina (5,7 MWe, 5 MWt)